myAXA Login
En déplacement

Drones: cinq choses à savoir absolument

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Les drones sont à la mode: du pilote amateur à l’entrepreneur professionnel, un nombre croissant de passionnés de photo et de film utilisent ces objets volants. Mais tous les pilotes de drone ne connaissent pas les principaux dangers et les règles.

En février 2018, l’institut d’études de marché GfK a indiqué que, l’année dernière, quelque 73 200 drones avaient été vendus en Suisse. On estime qu’environ 100 000 foyers suisses possèdent actuellement un ou plusieurs drones.

Tu possèdes un drone ou tu envisages d’en acheter un? Alors tu trouveras ici les principaux conseils pour t’amuser le plus longtemps possible avec ton appareil sans l’endommager et en toute sécurité:

La règle absolue: le contact visuel avec le drone

Sans autorisation de l’ Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), les drones d’un poids maximal de 30 kilogrammes ne peuvent être pilotés qu’en maintenant un contact visuel. Cela signifie que tu dois toujours garder le drone dans ton champ de vision pendant le vol. En tant que pilote, il peut être très utile de te faire assister par une personne qui surveille en permanence l’engin avec toi et qui peut te prévenir et t’aider en cas de danger.

Une autorisation de l’OFAC est nécessaire si tu souhaites faire voler ton drone avec des jumelles ou des lunettes de réalité virtuelle. Une obligation que tu peux contourner si un deuxième opérateur est là pour maintenir le contact visuel avec l’appareil et en reprendre le contrôle en cas d’urgence.

Attention: zone interdite aux drones 

En général, l’OFAC impose également aux pilotes de drones, pour des raisons de sécurité, de respecter une distance de sécurité d’au moins 100 mètres pour faire voler leur appareil au-dessus de rassemblements de personnes (plusieurs dizaines de personnes en rangs serrés).

Avant chaque vol, vérifie si tu as le droit d’utiliser ton drone à cet endroit. En effet, des zones de restriction ont été définies en Suisse. Celles-ci se situent avant tout au voisinage des aérodromes civils et militaires, mais aussi au-dessus de certaines réserves d’oiseaux d’eau et de migrateurs ainsi que de parcs nationaux suisses. Les interdictions ou restrictions diffèrent selon les zones.

Des restrictions s’appliquent également à l’altitude de vol. Les aéronefs devant respecter une hauteur de vol minimale de 150 mètres, il est recommandé de ne pas faire évoluer un drone à plus de 140 mètres au-dessus du sol. Informe-toi également sur les différentes directives définies aux niveaux cantonal et communal.

Respect de la sphère privée

Selon une enquête réalisée par AXA, environ deux tiers des Suisses se sentent dérangés par les drones. C’est pourquoi tu dois absolument tenir compte de certains points lorsque tu souhaites photographier des personnes avec ton drone. En Suisse, chaque individu possède un droit à l’image. Par conséquent, lorsque tu prends en photo des personnes dont le visage est identifiable, il te faut impérativement demander leur autorisation. Si tu survoles un terrain privé à basse altitude, n’oublie pas que le propriétaire du terrain pourrait s’estimer dérangé dans sa sphère privée – par l’appareil en lui-même, mais aussi par le bruit qu’il émet. Donc en cas de doute, demande l’autorisation à ton voisin avant de survoler son jardin.

Une licence de pilotage de drones est en cours de discussion

Au sein de l’Union européenne, on débat actuellement pour savoir si les pilotes amateurs et professionnels de drones devront détenir à l’avenir une licence de pilotage. Si elle entrait en vigueur en Europe, une telle réglementation s’imposerait également en Suisse. Pour l’instant, en Suisse, les pilotes de drones peuvent se faire certifier sur la base du volontariat auprès de la Fédération suisse des drones civils (FSDC). Néanmoins, selon celle-ci, seuls quelque 250 pilotes ont acquis à ce jour une licence FSDC.

Et si un dommage se produit ?

Même si tu respectes l’ensemble des règles, des directives et des conseils, il peut tout de même arriver que ton drone tombe. Cette situation fâcheuse peut causer d’importants dégâts sur des objets et au drone lui-même. En Suisse, la loi stipule que les drones d’un poids inférieur ou égal à 500 grammes n’ont pas besoin d’être assurés; chez AXA, nous le recommandons cependant, même pour les petits modèles. Pour ceux dont le poids dépasse cette limite, la loi exige de conclure une assurance responsabilité civile assortie d’une somme d’assurance d’un million de francs suisses. Nous avons conçu une couverture globale au sein de l’assurance de ménage. Grâce à la couverture supplémentaire «Perte et endommagement», tu es parfaitement assuré. En cas de chute de ton drone, nous le remplaçons sous 48 heures.

Avec toutes ces informations, tu es parfaitement armé pour ta première ou ta prochaine séance de pilotage d’un drone. Tu trouveras d’autres conseils précieux ici.

La prévention étant une composante essentielle de notre philosophie d’entreprise, nous avons organisé le 16 juin un événement «drones» pour photographes. Les personnes intéressées ont pu s’y renseigner lors d’ateliers et de conférences spécialisées ainsi que tester différents drones. Tu trouveras ici quelques impressions de l’événement:

Informations importantes concernant les drones

  • Questions fréquemment posées sur les drones (source: OFAC)
  • Code de conduite de la Fédération suisse des drones civils
  • Autovérification autorisation pour drones
  • Parmi les drones d’un poids nettement supérieur à 500 grammes, les plus prisés sont: GoPro Karma (1950 gr) et DJI Phantom 4 (1380 gr)
  • Quelles conditions météo pour ton prochain vol de drone? L’appli «UAV Forecast» te donnera les prévisions, mais aussi des infos sur la vitesse du vent, les satellites GPS et les zones d’exclusion aérienne.
  • Faire voler un drone, ça ne s’improvise pas. En collaboration avec la FSDC, le TCS propose des cours de drones lors desquels les pilotes débutants et expérimentés apprennent à manier les drones de manière professionnelle.
  • Premier congrès sur les drones à l’EPF de Zurich, avec un événement unique en Europe: la présentation de «Swiss U-space», le premier système national de gestion du trafic de drones, mis en place par Skyguide et AirMap.
    Article de la RTS (en allemand)
    Article de la NZZ (en allemand)

Comment assurer son drone

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données